• Quelques nouvelles en passant, car en ce moment, j’avoue ne pas être très motivé pour publier sur mon blog ou même participer à des discussions sur les forums (lesquels tendent à me lasser…).

    Quelques nouvelles...

     

    Travailler sans prof exige une très grande discipline et une motivation à toute épreuve, car on n’a aucun retour sur sa progression et la résolution des difficultés techniques. En fait, j’ai un peu l’impression de travailler dans le vide. Ayant l’habitude d’un apprentissage rythmé par mon cours hebdomadaire, j’avoue que c’est un peu frustrant…

     

    Néanmoins, j’obtiens quand même quelques résultats :

    -          Final de Franz Joseph HAYDN : je connais maintenant la partition par cœur. Je rencontre tout de même quelques hésitations, mais, globalement, je connais bien le texte. Il me reste à travailler les nuances et, surtout, la vitesse, car je n’ai pas encore réussi à atteindre le 120-132 à la croche… Je pense que le travail sur les nuances doit être fait en premier et que la vitesse viendra de surcroit, lorsque je maîtriserai complètement cette pièce.

    -          Bourrée de Laurent de SAINT-LUC : même si j’aime beaucoup ce morceau, j’avoue avoir un peu de mal à le « digérer ». Il s’avère plus technique que je ne l’imaginais et je n’arrive pas à bien intégrer le texte. Je ne suis donc pas prêt de le jouer par cœur. Je vais aussi avoir un travail de réécoute du CD, afin de noter sur la partition les différentes nuances que j’arrive à discerner. Cela dit, c’est tout de même une pièce très musicale et très agréable. Il va juste me falloir un peu plus de temps que prévu pour me faire réellement plaisir en la jouant.

     

    J’avais plus ou moins envisagé de travailler, en parallèle, le Menuet de Christian PETZOLD du Petit Livre d’Anna Magdalena BACH (BWV Anh. 114), mais finalement, je trouve que çà fait un peu trop, ce d’autant que « j’entretiens » d’autres morceaux en vue de leur enregistrement vidéo.

     

    En effet, l’accordeur vient le 25 avril et pourra, outre redonner à mon piano la belle sonorité qui est la sienne, régler le problème de cette satanée pédale qui s’est remise à grincer depuis plusieurs semaines (grrr…). Et comme je serai en congés la semaine d’après, je pense en profiter pour faire des enregistrements.

     

    Voilà pour mon actualité !


    2 commentaires
  • Et voilà, mon blog a un an ! Alors je lui souhaite un bon anniversaire ! wink2


    1 commentaire
  • Il faut bien le dire, ma prof me manque !

    Son écoute, ses conseils judicieux et son humour font partie de ma vie, et j'avoue que l'interruption forcée (pour une bonne cause, donc elle est pardonnée !) n'est pas si évidente à gérer. En fait, j'ai l'impression de progresser moins vite...

    Continuer à travailler sans prof...

    Faisons le point sur les travaux en cours:

    L'Ariette, de Mozart, est en principe terminée : je devais la jouer une dernière fois en cours avec un petit réglage sur le plan des nuances, mais le congé de maternité de ma prof ne m'a pas permis de le faire. Néanmoins, je considère que cette pièce est bouclée et doit être "entretenue", pour améliorer l'interpétation. Il ne me reste qu'à l'enregistrer !

    Je continue à travailler le Final de Haydn (sonate en sol majeur Hob. XVI n°8), mais je suis très loin du tempo recommandé (120-132 à la croche...). Néanmoins, j'ai moins de problèmes sur la lecture, mais un petit passage préalable par le métronome devrait me permettre d'améliorer la régularité, qui est un peu aléatoire pour le moment. La vitesse viendra ensuite...

    J'ai commencé à travailler la Bourrée de Laurent de SAINT LUC. C'est une petite perle baroque, un morceau rare, très chantant, qui me plait beaucoup. Il n'est pas évident à jouer, car là encore, il y a une suite de passages légato et staccato aux deux mains. C'est donc un vrai travail d'indépendance des mains avec, parfois, un jeu "bras écartés" : très grave à la main gauche et aigu à la main droite. C'est assez bizarre quand on n'a pas l'habitude !

    J'ai un peu mis la pièce à 4 mains (Erste Annäherung, de M. PROKSCH) de côté au profit des deux morceaux ci-dessus.

    J'avais bien envie de commencer un autre morceau baroque, à savoir le Menuet de Christian PETZOLD publié dans le "Petit livre d'Anna Magdalena Bach" (BWV Anh. 114), mais je m'interroge, car çà risque de faire beaucoup : si la mélodie n'est pas très difficile à jouer en soi,  il y a des subtilités techniques que je ne connais pas (les "mordants") et qu'il est peut-être préférable d'aborder sous l'oeil expert de ma prof ? Je vais voir si j'arrive à sortir quelque chose, mais si ce n'est pas concluant, je n'insisterai pas...

    Voilà voilà : toujours un programme un peu chargé, mais au fond, j'aime bien çà !


    3 commentaires
  • Dans la série des pianos originaux, voici le "piano-bureau".

    Enfin, de piano, il n'en reste qu'un vague souvenir, car il n'est plus possible de jouer de la musique avec ce meuble :

    Le piano-bureau

    C'est une façon comme une autre de réutiliser un vieux piano, spécialement les vieux pianos avec un cadre en bois, ou les pianos cassés et irrécupérables...

    Après, c'est une affaire de goût : faut-il le peindre, le laisser en bois naturel, l'électrifier ?

    D'autres aménagements sont envisageables : bar, bibliothèque, comptoir... Il suffit d'un peu d'imagination et aimer le bricolage !


    5 commentaires
  • Cà y est, ma prof a accouché avec un peu d'avance ! happy

    Je suis super content pour elle, mais du coup, je ne vais pas avoir de cours avant... le début du mois de mai... frown

    C'est une interruption assez longue... J'espère que je ne vais pas (trop) prendre de mauvaises habitudes...

    Que faire pendant tout ce temps :

    1) Peaufiner l'Ariette de Mozart, dont nous avions convenu avec ma prof que j'arrêterai de la travailler cette semaine pour commencer un nouveau morceau (dommage !!!).

    2) Travailler le Final de Haydn, de la Sonate n°8 en sol majeur que j'ai commencé à déchiffrer - et qui est redoutable -...

    3) Travailler le morceau à 4 mains du recueil "Ein Spanier für Elise", mais çà devrait aller assez vite car il n'est pas très difficile.

    4) et peut-être commancer à déchiffrer un nouveau morceau pas trop compliqué (la Bourrée de Laurent de Saint-Luc ?), ou bien reprendre un morceau ancien pour aller jusqu'au bout (par exemple la Sarabande de Haendel, dont je n'avais pas vu les variations), ou encore ré-attaquer la 1ère Gymnopédie de Satie (mais je n'ose pas trop tout seul car j'ai envie de bien jouer cette pièce et les conseils de ma prof seraient bienvenus)...

    Bref, çà me fait tout drôle de savoir que je vais être en roue libre pendant presque 2 mois, mais bon, c'est la vie et c'est pour une bonne cause !

    Dans l'attente de la reprise, je vais aussi  me débrouiller pour faire accorder mon piano et tenter quelques enregistrements...

    A suivre !


    votre commentaire